VACANCES EN TOSCANE CÔTE DES ETRUSQUES

Poggio all’Agnello jouit d’une position stratégique sur la Riviera des Etrusques en Toscane qui permet d’atteindre en peu de temps les principaux centres culturels et d’art en Toscane, en plus des nombreuses stations balnéaires.
Dans les environs immédiats (5-10 minutes de voiture) depuis notre Village Touristique vous pourrez visiter:

Populonia

Située sur l’un des promontoires qui dominent le Golfe de Baratti, Populonia (quartier de la commune de Piombino) a des origines très anciennes. Ancien établissement étrusque, c’était un des principaux centres miniers de ce peuple dès l’antiquité. Populonia conserve les traces de sa longue histoire dans la Nécropole étrusque et dans sa partie médiévale avec le château (Fortezza di Populonia «Forteresse de Populonia», qui remonte au XVème Siècle)

Baratti

Petit quartier de la Commune de Piombino, il est pourtant fameux à cause de la Nécropole étrusque, visitable encore aujourd’hui, non loin du Golfe de Baratti. Baratti à l’époque romaine, et même auparavant, à l’époque étrusque, était principalement une escale portuaire pour le transport du minerai de fer, extrait soit sur place soit sur l’Ile d’Elbe. Baratti est aujourd’hui partie intégrante du Parc Archéologique de Baratti et Populonia.

Piombino

Située sur le promontoire le plus septentrional du Golfe de Follonica, la ville de Piombino fut fondée à l’époque étrusque en tant que port de la cité-état de Populonia et, après le déclin des Etrusques, elle passa sous domination romaine.
Piombino conserve encore aujourd’hui de nombreux vestiges des différentes périodes historiques qui se sont succédées: depuis les nombreuses églises (par ex. Cathédrale de Sant’Antimo – 1377) aux nombreux édifices civiles parmi lesquels se détachent le Palazzo Comunale «Palais Communal» (1444) et le Palazzo Appiani «Palais Appiani» (moitié du XIVème siècle environ).
Piombino est reliée à l’Ile d’Elbe et à l’Archipel Toscan par des ferry-boats toutes les heures.

San Vincenzo

San Vincenzo est un important centre touristique de la Côte des Etrusques, situé au nord de la Commune de Piombino. Station balnéaire renommée pour sa mer dans la Maremma livournaise, elle comporte, dans le bout de côte entre San Vincenzo et le golfe de Baratti, le Parc Naturel de Rimigliano, une oasis sur la mer et sur le littoral. La plage libre est dotée de « Punti Azzurri » «Points Bleus» à disposition des baigneurs.
A moyenne distance du Village Touristique de Poggio all’Agnello (15-30 minutes de voiture) on peut visiter des bourgs médiévaux pleins de charme.

Les Bourgs Médiévaux

 

Bibbona

Petit et charmant bourg d’origine médiévale, situé dans le Val di Cecina à quelques kilomètres de la mer, aux venelles caractéristiques et ruelles en pierres; il offre au visiteur quelques constructions d’intérêt historique et artistique, dont la Pieve di Sant’Ilario «Eglise de Saint Hilaire» (de l’an 1000), il Palazzo del Comune Vecchio «le Palais de la Vieille Commune» et l’Eglise de Santa Maria della Pietà «Sainte Marie de la Piété» (1400).
Le grand bois « Macchia della Magona » fait partie de la Commune de Bibbona avec de nombreux sentiers de trekking et des parcours pour les amateurs de la nature.

Bolgheri

Le bourg de Bolgheri est situé non loin de Castagneto Carducci, au centre de la Maremme livournaise. Le petit hameau, d’origine médiévale, surgit autour du château, un ancien manoir édifié aux alentours de 1200 et devenu aujourd’hui l’élément central d’un vaste domaine agricole très renommé pour la production du vin de même nom, « Bolgheri DOC ».

Castagneto Carducci

Le bourg caractéristique de Castagneto Carducci s’étend sur une colline au sommet de laquelle se trouvent le château médiéval et l’église de Saint Lorenzo, noyaux originaires du petit hameau. Depuis le bas moyen-age, l’histoire de ce bourg est liée à celle de la famille noble à laquelle il appartenait, les Della Gherardesca qui en ont influencé le développement et la fortune à travers les siècles.
A l’origine le nom du bourg était Castagneto Marittimo; il fut changé en Castagneto Carducci au début XIXème siècle en honneur du poète Giosuè Carducci qui y vécut quelques années de son enfance.

Campiglia Marittima

Campiglia Marittima est un ancien bourg médiéval dans la Maremme livournaise. Le terme « Marittima » indique justement l’appartenance
à la Maremme (en latin Maritima).
Bien que Campiglia Marittima ait été bâti en des temps antérieurs au Moyen Age, vraisembablement à l’époque étrusque, elle est mentionnée pour la première fois dans un acte de donation de 1004, acte par lequel le Comte II della Gherardesca cède la moitié du château et d’autres propriétés au monastère de S. Maria di Serena.
Le bourg médiéval de Campiglia Marittima, avec ses petits coins panoramiques et suggestifs, mérite bien aussi une visite au Musée Archéologique du Palazzo Pretorio «Palais Pretorio», qui se trouve dans le palais médiéval de même nom, au centre de la petite cité, et également à la Rocca de Saint Silvestre, dans le Parc minéralogique de Saint Silvestre.

Massa Marittima

A 40km seulement de Poggio all’Agnello il est possible de visiter la cité historique de Massa Marittima, datant du haut Moyen Age.
Massa Marittima offre au touriste des exemples de très grande valeur d’architecture religieuse et civile, parmi lesquels se détachent la Cathédrale de San Cerbone (1200), le Palazzo del Podestà «Palais du Podestat» (1200), où se trouvent également la Pinacothèque et le Musée Archéologique, le Palais Communal avec sa célèbre Cappella «Chapelle» dei Priori et l’enceinte de murailles médiévales qui délimitent encore aujourd’hui la vieille ville.
Partant du village touristique de Poggio all’Agnello, par de commodes déplacements en voiture d’environ une heure, on peut également visiter quelques fameuses cités d’art de la Toscane.

Volterra

Volterra est à une distance d’à peu près 75 kilomètres de Poggio all’Agnello, qu’on peut parcourir tranquillement en une heure de voiture ou de moto.
La ville de Volterra est fière de son origine étrusque dont les traces sont encore aujourd’hui visibles dans le centre historique, par exemple dans la Porte all’Arco (III-II siècle avant JC) en excellent état de conservation, et dans la porte Diana qui conserve de cette époque très ancienne les blocs des montants.
Située au sommet d’une colline, Volterra présente un panorama suggestif soit de la magnifique campagne toscane, soit de son architecture urbaine.
Volterra est embellie par des exemples d’architecture civile et religieuse de grande valeur, dont le Palais des Priori (1246), coeur de la ville, la Cathédrale ou Duomo di Volterra (1100-1200), de style roman, le Théâtre d’époque romaine (Ier siècle avant JC) et les nombreuses maisons-tours d’époque médiévale.

San Gimignano

Si vous avez décidé de visiter Volterra, vous pouvez, en faisant 30 km de plus, visiter aussi l’historique et suggestive cité de San Gimignano en Toscane. Elle est fameuse car elle conserve, en grande partie intacte, sa forme du XIIIème siècle, permettant au touriste de visiter, virtuellement intacte, une cité du Moyen Age avec ses maisons-tours, ses ruelles, ses édifices religieux et civiles.
En fait, San Gimignano, à cause de la peste noire et de la famine autour de l’an 1300, a subi un processus rapide de déclin et d’abandon qui en a cristalisé la forme, d’un point de vue architectural et urbanistique, à ce siècle-là. C’est à cause de telles calamités que S. Gimignano peut offrir aujourd’hui à ses nombreux visiteurs cette incroyable opportunité historique.

Pise

Une autre excursion agréable à une heure de voiture environ de Poggio all’Agnello (99 km), est la ville historique de Pise, qui offre à ses visiteurs le remarquable « Campo dei Miracoli » «Champ des Miracles», dénomination populaire donné à la place monumentale du Dôme de la ville et qui comprend la splendide Cathédrale de Pise (style roman-pisan, de l’an 1064 ap.JC), la très célèbre Tour Penchée de Pise (c’est le campanile du Dôme), qui a commencé à s’incliner dès les premières années de sa construction, le Baptistère (1152) et l’ensemble du Campo Santo monumental (1278-1464).
Les « Miracles », de beauté architecturale, sont en fait, les édifices qui composent la place du Dôme de Pise, selon une définition donnée par le poète Gabriele d’Annunzio et devenue usuelle par la suite.